accueil    P'Silo    festival    production    vidéothèque P'Silo    échanges    liens    newsletter    mobile    contact    logo
——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————
édition 2017      inscription      règlement      organisation      partenaires      lieux      info pratiques      surlaroute      archives









édito
calendrier / tarifs

film
films inscrits
sélection
vidéothèque P'Silo

programmation
soirée d'ouverture
soirée de clôture
pr. espace
pr. identité
pr. long
pr. mouvement
pr. perception
pr. sens
pr. temps
vidéothèque "à la carte"

événement
Art\Positions
Espaceculture
les grands terrains
Radio Grenouille
Théâtre des Chartreux

pro / presse
accréditation
presse

galerie
bande annonce
visuel
photo





ÉDITO 11


Vue de haut, de ce balcon qui surplombe les passants et les voitures, la vie semble paisible. La perspective est dégagée, ouverte sur une place que les arbres recouvrent de verdure. Un espace très 19ème, ni grand ni petit, bordé de bars et de petits commerces. La modestie des lieux se double d’une importante circulation. Beaucoup de monde se croisent, tout particulièrement sous ce balcon ; de nombreux piétons tirant avantage de la réduction de la chaussée à une voie. Chacun traverse au plus court. En quelques pas, on passe du bar-tabac à la boulangerie, du kiosque à journaux à l’alimentation, du boucher aux pâtes fraîches. Le trafic ralentit encore en raison des priorités et des deux virages qui se succèdent à cet endroit. Les plus attentifs retiennent leur foulée mais la plupart des gens se soucie peu des automobilistes. Ils marchent dans leurs pensées. Ce pourrait être dangereux. Il n’en est rien. C’est du grand cinéma.

Le festival Images Contre Nature se tiendra du 12 au 16 juillet à Marseille, au Théâtre des Chartreux, présentant six programmes de sélection, quatre cartes blanches en ouverture et en clôture, et une vidéothèque à la carte. De plus, une soirée sera intégralement dédiée le 8 juillet à Circuit-Court au 7ème programme, créé cette année, .Depuis 2006, le festival comprend six programmes : espace, identité, mouvement, perception, sens et temps. Ces différentes notions accompagnent un questionnement sur le langage de l’image -sa forme, sa capacité à faire sens et à procurer des émotions- et permettent de retenir une grande diversité de films. Le 7ème programme s’intitule «programme long» et s’inscrit dans le même processus de réflexion. Il a pour particularité d’être construit autour d’un film de moyen métrage -les autres programmes étant plutôt tournés vers le court métrage- et fera ainsi l’objet d’une soirée en deux parties. Les six autres programmes seront, quant à eux, diffusés deux fois entre le 13 et le 16 juillet.
En tout, 81 films [pour 18 pays] sont sélectionnés sur 311 inscrits [pour 37 pays].
Une vidéothèque à la carte offrira la possibilité de visionner sur grand écran les films non retenus dans cette sélection. Un moment privilégié de rencontres et de discussions, ouvert avant la diffusion des programmes, de 15h à 17h. Durant le festival, la vidéothèque P’Silo, archivant 1022 vidéos retenues comme expérimentales sur les différentes éditions, restera ouverte au Videodrome.
Le 12 juillet verra l’Ouverture du festival avec, en première partie, la FixC Cooperative (Helsinki) suivie, en deuxième partie, du Collectif Jeune Cinéma (Paris). Le Collectif Jeune Cinéma sera à nouveau à l’honneur lors de la Clôture, précédé par le film «Zone Portuaire» d’Emmanuel Vigne et Julien Chesnel.
Le programme «Fixation 2011» de la FixC Cooperative donnera un aperçu de son travail de producteur et de distributeur en art vidéo, média art et cinéma expérimental.
En deux programmes, «Un commencement continu» et «Documenter ?», le Collectif Jeune Cinéma présentera des oeuvres extraites de son catalogue riche d‘un cinéma toujours en recherche. Cette association, la plus ancienne des coopératives françaises, fête ses quarante ans en 2011. A cette occasion, d’autres programmations seront à nouveau visibles en septembre au Centre Pompidou et en décembre pendant le Festival des Cinémas Différents.
«Zone Portuaire» d’Emmanuel Vigne et Julien Chesnel nous plongera dans un siècle d‘histoire du Port Autonome de Marseille où les images d’archives, dénuées de commentaires, témoignent seules de l’activité des hommes.

Les événements du festival se composent, cette année, d’installations et de performances, que l’on pourra découvrir dans divers lieux de Marseille entre le 1er juin et le 17 juillet, ainsi qu'un feuilleton radiophonique.
A l’Espaceculture puis au Théâtre des Chartreux, Frank Gatti présentera «Low Lux & Super Lux», une installation vidéosurveillance tournée vers le soleil, déployant diverses ramifications selon ses invités : Laurence Denimal, Stéphane Nowak Papantoniou et Ange Rosa Berr.
Sur les ondes de Radio Grenouille, il sera possible de suivre les aventures des moutons mécaniques de la classe UGC/UGS dans «The Be War», un feuilleton radiophonique en six épisodes d’Ange Rosa Berr et Tony Regnauld.
A Art\Positions, la FixC Cooperative présentera, cette fois, «Fixation 2011» sous forme d’installations et de performances.
Enfin, aux grands terrains, Suzel Roche revisitera avec «1/25ème et plus» le travail effectué dans l’une de ses réalisations, suivant la proposition «Les possibles de l’image projetée» faite par le labelmarseille.

H.B.



2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001